La vigne fait l’objet de toutes les attentions. Le traitement de ses raisins aussi. A commencer par une approche parcellaire au chai, de façon à respecter la pluralité du terroir de Château la Verrerie et garantir la précision des assemblages. Ensuite, les mêmes exigences nous guident : la recherche d’un parfait équilibre entre sucre, acidité et alcool pour les blancs comme pour les rosés, les tannins en plus pour les rouges, ainsi qu’une quête de fraîcheur, de finesse et d’élégance. L’une confère à nos vins leur caractère soyeux, l’autre leur apporte cette sensation d’acidité, peu marquée, mais indispensable à leur vieillissement. Deux signatures Château la Verrerie.
LA SYRAH

LE FIL ROUGE

La syrah s’inscrit au cœur de Château la Verrerie. Une démarche rare pour un terroir à ce point méridional. Difficile, fragile même, elle n’en reste pas moins emblématique de la Provence, comme de la vallée du Rhône. Situés à leurs confins, nos rouges doivent s’en faire l’écho. De Bastide de la Verrerie à Grand Deffand, ils en reflètent sans compromis toutes les qualités. Le premier l’associe au grenache noir et au carignan, pour des vins souples, davantage sur le fruit et donc plus jeunes ; le second, réservé aux meilleures années, en exprime la quintessence. De l’un à l’autre, un voyage vers la pureté, la précision et la structure.
LES VENDANGES ET LE TRI

LA PRÉCISION

Atteindre l’harmonie souhaitée impose de choisir avec le plus grand soin la date des vendanges. Cet instant T où les raisins sont à maturité optimale se mesure au doigt et à l’œil, en écrasant puis en dégustant les baies, de façon à évaluer le point d’équilibre entre, d’une part, sucre et acidité et, d’autre part, couleurs et tannins. La suite est affaire de double tri. Préserver la qualité des raisins est à ce prix. Ils sont donc triés sur grappe entière, puis manuellement, baie par baie, après égrappage total. En tout point, de la rigueur.
LA VINIFICATION

LES ROUGES

Une fois triés, égrappés et foulés, les raisins sont mis en cuves, par cépage et parcelle. Place à une macération douce, à froid. Quelques jours plus tard, la fermentation alcoolique débute. Lentement, sûrement, les levures œuvrent pour extraire les arômes, la couleur et les tannins les plus fins. Pigeages légers et remontages y contribuent. L’opération dure près de 20 jours. La fermentation malolactique suit, avant filtration. Commence alors l’élevage, en foudres de chêne. Pendant cette phase, les vins gagnent en souplesse, sous l’effet d’une légère oxydation. Leur potentiel de vieillissement s’accroit, tout comme leur capacité à être dégustés dans l’année. Après 3 à 9 mois, suivant les cuvées, l’assemblage des vins est opéré. Mis en bouteille, ils reposent au domaine, pour s’arrondir encore davantage.
LA VINIFICATION

LES ROSÉS

Après tri, égrappage et foulage, les baies sont disposées en cuves. Si la majorité d’entre elles est conservée en l’état, afin de réaliser des vins rouges, une partie du jus produit est, elle, libérée, pour être vinifiée à part. Pratiquée sur nos deux rosés, cette « saignée » dure quelques minutes, pour les cépages de Château la Verrerie Rosé, le temps d’afficher un joli rose pâle. Sur cette même cuvée, les raisins sont légèrement pressés, avant macération active des bourbes. Côté Grand Deffand Rosé en revanche, pas de pressurage, mais une macération à froid des baies. La fermentation alcoolique fait alors son œuvre, à basse température toujours. Soutiré, le vin est élevé sur lies fines, en cuves inox, entre 3 à 6 mois pour Château la Verrerie Rosé et 5 mois minimum pour Grand Deffand Rosé. La mise en bouteille s’accompagne ensuite d’un repos de 2 mois en cave pour le premier, et de 4 mois pour le second.
LA VINIFICATION

LES BLANCS

Comme à notre habitude, les raisins sont triés, égrappés et foulés, avant d’être encuvés, par cépage et parcelle. Place à une macération à froid, de quelques heures seulement. Les jus sont alors égouttés et les baies pressées très légèrement. Une fermentation sur lies fines est lancée. Après une dizaine de jours, pour Château la Verrerie Blanc seulement, une partie du jus est transposée dans des foudres neufs pour se teinter de notes toastées. Vient l’élevage des vins, afin de les arrondir, de développer leur intensité et de gagner en onctuosité. Il est de 3 mois, sur lies fines, en cuves inox pour le Viognier ; et de 4 mois, sur lies fines toujours, mais en foudres en bois de chêne et cuves inox pour Château la Verrerie Blanc. À ce stade, le premier, en mono-cépage, n’a pas besoin d’être assemblé. Le second l’est minutieusement, en termes de texture et de fraîcheur. La mise en bouteille suit ; un court repos aussi, en cave, de 2 mois pour l’un et de 3 mois pour l’autre.

Pour visiter le site de Château la Verrerie, vous devez être en âge légal de consommer de l’alcool dans votre pays de résidence.

S'il n'existe pas d'âge légal pour la consommation d'alcool dans votre pays, vous devez avoir plus de 21 ans.

Êtes vous né(e) avant le 24/01/2001 ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé – à consommer avec modération.

L'été indien
avec château la verrerie
Jusqu'au 21 septembre 2017, pour tout achat de 4 cartons de vin au choix, 1 carton de Château la Verrerie Rosé offert.
Pour en profiter, utiliser le code
ETE2017