La Syrah : Origine et histoire de ce cépage noir

Qu'est-ce que la Syrah ?

Ce cépage noir, de plus en plus en vogue dans le monde, est caractéristique de la partie septentrionale des Côtes-du-Rhône en France et de la Vallée du Rhône en Suisse.

L'histoire du cépage Syrah

De nombreuses théories ont afflué quant à son origine, qui le voudraient originaire de la ville de Schiraz en Iran, ou bien de Syracuse en Sicile. Mais une étude sur l'ADN de cette variété a démonté la Syrah est un croisement naturel entre deux cépages français, la Mondeuse Blanche de Savoie et le Dureza , originaire de l’Ardèche. 

L'étymologie montre d'ailleurs une origine rhodanienne. Son radical ser est un nomcelto-ligure qui désigne une montagne dans le midi de la France, ce qui a donné sierra en espagnol par exemple. Or cette expression sert à dénommer la géographie le long du Rhône, comme la vallée de l'affluent du Séran ou le village de Serrière...Il est d’ailleurs aussi connu au nord de la vallée du Rhône sous le nom de Serine ou Sereine.

Comment reconnaître la Syrah ? 

La Syrah se différencie des autres variétés de raisin par ses grappes moyennes, allongées, et plutôt compactes. Les baies sont de forme ovoïde ou ellipsoïde, et possèdent une peau fine mais résistante d'un beau noir bleuté. Le fruit est couvert d'une pruine abondante, cette couche protectrice légèrement cireuse. La chair est ferme, juteuse, sucrée et relevée avec un goût agréable. L’extrémité du jeune rameau présente une forte densité de poils couchés, tandis que ses jeunes feuilles affichent une couleur verte éclatante. 

Quels types de vins donne ce cépage ?

Ce vin rouge réputé fruité et tannique est connu pour ses arômes épicés qui rappellent le poivre mais aussi ses notes de fruits noirs et rouges comme la myrtille, le cassis ou la mûre. Au nez, les senteurs de violette apparaissent pour laisser place à des sensations plus prononcées de musc, voire de cuir. La Syrah offre des vins très aromatiques, complexes et charpentés, mais peu acides.

Les arômes de la Syrah varient selon son terroir et son exposition. Dans les Côtes-du-Rhône septentrionales dominent les notes florales, tandis que dans le sud de la France, le complexe aromatique va vers le fruit confit. Le climat sec et chaud méditerranéen dégage une sensation de sécheresse qui influe sur les parfums de la Syrah. L'assemblage est alors commun dans ces régions. Le cinsault ou le grenache viennent apaiser le côté sauvage de la Syrah, tandis que le mourvèdre ajoute de la charpente. Certaines appellations comme la Côte-Rôtie lui ajoute 20% de viognier en co-fermentation. Il est fréquent de voir des assemblages avec du gamay ou du cabernet sauvignon.

Aptes au vieillissement en raison de leurs tannins, ces vins de garde élevés en fût de chêne offrent une couleur intense et sombre à reflets bleutés. La Syrah permet également d’élaborer des rosés fins, aromatiques et très fruités, notamment en région Languedoc-Roussillon.

Quant aux accords met et vins, le vin rouge Syrah se marie à merveille aux viandes saignantes, braisées ou rôties. Une fois vieilli, il libérera plus intensément ses arômes racés de sous-bois et d'épices douces. Il sera excellent avec une gastronomie relevée et des plats en sauce rustiques comme un civet de lièvre.

Quelle différence entre la Syrah et le Shiraz ?

La Syrah est le nom français, que l'on retrouve partout en Europe, mais aussi en Argentine et Chili, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande. Shiraz en revanche s'emploie uniquement en Australie. La variété de raisin introduite au 19e siècle par l'Écossais James Busby, sous l'appellation Shiraz a depuis conservé cet anglicisme. Il s'agit aujourd'hui du cépage le plus cultivé du territoire viticole australien.

Où trouver de la Syrah ?  

D’une façon plus générale, la Syrah s'épanouit dans un sol rocailleux, peu profond et bien drainé. Un terrain schisteux donnera des vins plus solides tandis que sur un sol d'origine granitique, on obtiendra des vins plus délicats. 

Le berceau de la Syrah est la vallée du Rhône. L'appellation d'origine contrôlée Cornas se limite aux vins rouges en mono-cépage tandis que la Syrah peut être associée à la marsanne et à la roussanne dans les appellations Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Joseph. Un temps boudé pour sa faible résistance aux maladies, à la pourriture grise et aux acariens, la Syrah connaît ces dernières années un vif succès. Ses surfaces cultivées sont passées de 1 600 hectares en 1958, à plus de 67 500 en 2006. La France est de loin le premier producteur mondial.

Aujourd'hui, la Syrah s'est étendue au pourtour méditerranéen de Nice à Perpignan, et jusque dans le massif Corse, et au sud-ouest, au détriment du carignan. Cette variété se retrouve également en Suisse, en Italie mais aussi en Californie, en Amérique du Sud, et surtout en Australie, dans les régions de la Barossa Valley, Hunter Valley et McLaren Vale.